Des PV bientôt privatisés

Il paraît qu’un parisien sur 10 mettrait de l’argent dans le parcmêtre. Soit un manque à gagner de 300 millions d’euros dans les caisses de l’état. Pourtant à chaque fois que j’oublie de mettre des sous dans le parcmêtre, j’ai une amende à la place. Donc le manque à gagner est à relativiser.

Enfin, face à cette situation, le maire de Paris Anne Hidalgo ouvre la voie à la privatisation de la gestion des stationnements payants. Ce dispositif pourrait être en vigueur dès le 1er janvier 2018. Un meilleur taux de recouvrement est attendu et les 1600 agents de surveillance de Paris(ASP) pourront être affecter a de nouvelles missions comme la lutte contre l’incivilité et la surveilance de batiments municipaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *